Présentation générale du SEGA

Le SEGA est un établissement public départemental de gestion de maisons de retraite publics créé en 2012 à l’initiative du Conseil général de l’Essonne pour renforcer et optimiser la gestion de l’offre publique en EHPAD.

Dans ce but, le Conseil Général a mis en place un établissement public autonome dont la mission est de créer, de gérer et de développer des EHPAD modernes et accueillants, expérience tout à fait innovante et unique en France.
Pour le Conseil Général, l’objectif principal était de mieux maîtriser l’offre en établissements pour personnes âgées (et notamment son coût pour la population essonnienne) et de la rééquilibrer en faveur du service public.
À titre d’illustration, l’offre de places en EHPAD se répartit de la façon suivante : 51% de places privées commerciales contre 24,5% associatives et 24,5% publiques.

De façon concrète, la mise en place du Service Public Essonnien du Grand Âge s’est traduite par un important programme de construction impliquant plusieurs communes, selon le calendrier suivant :

  • Un premier établissement a ouvert à Morangis en mai 2013 pour 103 résidents – Maison « Geneviève Laroque ».
  • Un deuxième établissement ouvrira à Courcouronnes en mai 2014 avec 72 places. – EHPAD « Louise Michel ».
  • Un troisième établissement de 108 places est en cours de réalisation aux Ulis pour une ouverture prévue en 2017.
  • Un quatrième établissement, également en 2017, à Draveil, pour 152 résidents.

Le Conseil Général s’est engagé à ne pas dépasser un tarif d’hébergement de 60€/jour, tout en offrant des prestations de qualité et en promouvant l’innovation dans le domaine du « Bien Vieillir ». Il assure ainsi l’accessibilité de ces nouvelles places d’EHPAD sans discrimination financière.
Le Service Public Essonnien du Grand Âge souhaite répondre à l’intégralité des besoins de la population âgée essonnienne. Il propose plusieurs modalités de prise en charge, comme l’accueil de jour et l’hébergement permanent.

D’autres projets sont également en cours et à terme, le SEGA devrait gérer de façon centralisée près de 600 places.